Cabinet Guillon-Dellis

Logo Cabinet Guillon-Dellis

Le Cabinet Guillon-Dellis bourdonne d’avocats et de juristes spécialisés en droit du travail.
Telles des éclaireuses, nous mettons tout en oeuvre afin d’éviter et de dénouer les litiges.

Nous récoltons les problématiques du dirigeant ainsi que les contraintes propres à son activité professionnelle et les transformons en un nectar de réponses simples, de solutions concrètes et rapides.

Nous sommes à l’écoute des dirigeants d’entreprise en matière de gestion des relations de travail, afin de les libérer des incertitudes juridiques.
Comme nous le savons, parfois de simples tensions entre « abeilles » peuvent fragiliser l'ensemble de la ruche...

N’ayez crainte, à l’instar de nos amies les butineuses, nous ne sortons que très rarement le dard, notre seule intention étant de polliniser nos conseils avec humilité et éthique, le tout saupoudré d'un soupçon d’audace.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Plus qu’une philosophie, la chasse au gaspillage est pour nous un véritable sacerdoce.

Comme vous pouvez l’imaginer, un cabinet d’avocat croule littéralement sous le papier. C’est pourquoi le Cabinet Guillon-Dellis met un point d’honneur à trier et recycler l’ensemble des documents destinés à être jetés. Nos archives sont classées dans des cartons recyclés.

L’ensemble de nos bureaux sont équipés d’ampoules basse consommation. La pause déjeuner est également pour nous, l’occasion de trier nos déchets (bouteilles, canettes, emballages...) et d’avoir ainsi une démarche cohérente et responsable en toutes circonstances.


La ruche en images

  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis
  • La ruche Cabinet Guillon-Dellis

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Immersion au Rucher de David

Rendez-vous chez David et Karine le Samedi 20 août 2016 à Mazières en Mauges (49) 
Les Abeillers du lac de Ribou
Noisy
49280 MAZIERES EN MAUGES

Au programme : présentation et ouverture d'une ruche, extraction du miel dans la miellerie, dégustation et vente de miels et pains d'épices

Pour en savoir plus sur l'évènement et vous inscrire : http://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes/40-rencontre-a-mazieres-en-mauges-49.html

Tout l'agenda et les autres dates partout en France : http://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes

Les portes ouvertes sont organisées par Un toit pour les abeilles en concertation avec les apiculteurs. Ces évènements sont gratuits et vous permettent de concrétiser votre engagement en allant à la découverte des abeilles et de votre apiculteur.

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Même s’il fait encore froid en ce début de mois de février, nous sommes bien loin des températures glaciales de ces dernières semaines. Partout en France les prévisions météorologiques annoncent le redoux. Quoiqu’il en soit, et même si par endroit il fait encore froid, l’essaim va reprendre son activité. Il est l’heure du réveil de la colonie ! La grappe qui avait permis de conserver des températures élevées au sein de la ruche, va tout doucement se disloquer. La reine va reprendre la ponte. D’une petite rondelle sur un cadre, elle va remplir plusieurs cadres de couvain, en fonction des provisions en pollen.

La population au sein de la ruche va grossir rapidement. Cette période durant laquelle les abeilles passent d'une situation de repos hivernal, à une reprise d'activité pour la reine et la colonie, est particulièrement importante. Elle est également facteur de stress pour l'apiculteur car déterminante pour les mois à venir.
La population se développe rapidement et les réserves s’épuisent aussi vite, sans que les abeilles ne puissent encore sortir pour butiner et ramener de nouvelles provisions.

Zoom sur …
Le Cycle de la vie de l’abeille

A partir de l’œuf pondu dans son alvéole, la future abeille va passer par quatre stades différents, jusqu’à l’abeille adulte…

Au départ il y a l’œuf de la Reine. En fonction de son statut « fécondé » ou non, et de l’alimentation, l’œuf deviendra une nouvelle reine ou une ouvrière (oeuf fécondé), ou un faux-bourdon (oeuf non fécondé). L’œuf est déposé verticalement au fond de l’alvéole. Au bout de trois jours à peine, l’œuf devient larve. Semblable à un ver blanc, il va muer et grossir pendant 4 jours au sein de l’alvéole où il est nourri par les abeilles. Au neuvième jour, le nourrissage est arrêté et l’alvéole operculée avec de la cire, pour laisser la larve évoluer doucement en Nymphe (pupe). On voit notamment à ce stade se dessiner les antennes, les yeux, la bouche, les pattes ou encore les ailes. C’est une abeille adulte ou imago qui sortira de l’alvéole au vingtième jour. Elle deviendra par la suite une ouvrière.

De son côté, l'apiculteur …
Dernière ligne droite pour l'apiculteur avant le retour des beaux jours. Février est une période de tous les dangers. Les contrôles demeurent visuels principalement car le froid demeure. La pesée des ruches reste également importante pour estimer les réserves encore disponibles au sein de la ruche.

Le Saviez – vous ? Comment reconnait-on la Reine ?
Sa taille tout d’abord… La Reine mesure en moyenne 20mm lorsque l’ouvrière en fait 15. Sa couleur avec reflets chauds ou bronzés est également un signe distinctif. Son abdomen est plus long et n’est pas entièrement recouvert par ses ailes, comme pour les ouvrières. Les yeux de la Reine ont moins de facettes que l’ouvrière. Son dard est plus lisse et elle pourra le retirer et piquer de nouveau. L’ouvrière en revanche meurt une fois son dard retiré. Elle n’a pas de glandes cirières et sa démarche est beaucoup plus lente.

Un peu de poésie … La citation du mois !
"Abeilles sans reine, ruche perdue." Proverbes Russes




Imprimer la page

Retour