Brother france

Logo Brother france
Créée au Japon en 1908 et aujourd’hui mondialement reconnue, la marque Brother est implantée dans 44 pays. Ses solutions sont vendues dans plus de 100 pays à travers le monde.


D’abord spécialiste des machines à coudre industrielles, et fort d’un savoir-faire dans les systèmes de karaoké en ligne et dans le partage de données, le groupe Brother se développe et élargit continuellement son offre de produits et de services.

Il se place dans le peloton de tête mondial des constructeurs de périphériques d’impressions (imprimantes et multifonctions) et d’étiqueteuses électroniques et se positionne aujourd’hui en créateur de solutions de communication pour les professionnels.

Pour la deuxième année consécutive, Brother figure dans le Top 100 des organisations les plus innovantes de Thomson Reuters.

Tout au long de son histoire, le Groupe a su intégrer et adapter dans sa culture d'entreprise les valeurs de son pays d'origine que sont le partage, la proximité, la solidarité, le challenge et l’évolution.

Ainsi, le développement durable à trouvé au sein de notre groupe un terreau favorable pour trois raisons essentielles :

- Une très forte culture interne portée par des valeurs humaines de proximité, d'éthique et de solidarité.

- Un engagement et une très forte sensibilité de l'ensemble des collaborateurs de notre groupe face aux enjeux de développement durable.

- Un savoir faire industriel et une parfaite maitrise des technologies modernes qui constituent des leviers extraordinaires de progrès pour le développement durable. La préservation de l'équilibre environnemental est le fil conducteur de la production. En effet, chaque produit éco-conçu respecte la charte des 5R et 5 écolabels certifient officiellement l'éco compatibilité de son activité.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Le développement durable est pour Brother un levier majeur pour renforcer l'efficacité économique du groupe.


Dans cette optique, Brother a choisi de développer depuis 2013 un nouvel axe du développement durable : celui de la protection de la biodiversité.



C’est pour cela et pour sensibiliser toujours plus les collaborateurs aux enjeux de la sauvegarde de la biodiversité que nous accueillons deux
ruches sur notre site, au cœur d’un environnement privilégié.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Même s’il fait encore froid en ce début de mois de février, nous sommes bien loin des températures glaciales de ces dernières semaines. Partout en France les prévisions météorologiques annoncent le redoux. Quoiqu’il en soit, et même si par endroit il fait encore froid, l’essaim va reprendre son activité. Il est l’heure du réveil de la colonie ! La grappe qui avait permis de conserver des températures élevées au sein de la ruche, va tout doucement se disloquer. La reine va reprendre la ponte. D’une petite rondelle sur un cadre, elle va remplir plusieurs cadres de couvain, en fonction des provisions en pollen.

La population au sein de la ruche va grossir rapidement. Cette période durant laquelle les abeilles passent d'une situation de repos hivernal, à une reprise d'activité pour la reine et la colonie, est particulièrement importante. Elle est également facteur de stress pour l'apiculteur car déterminante pour les mois à venir.
La population se développe rapidement et les réserves s’épuisent aussi vite, sans que les abeilles ne puissent encore sortir pour butiner et ramener de nouvelles provisions.

Zoom sur …
Le Cycle de la vie de l’abeille

A partir de l’œuf pondu dans son alvéole, la future abeille va passer par quatre stades différents, jusqu’à l’abeille adulte…

Au départ il y a l’œuf de la Reine. En fonction de son statut « fécondé » ou non, et de l’alimentation, l’œuf deviendra une nouvelle reine ou une ouvrière (oeuf fécondé), ou un faux-bourdon (oeuf non fécondé). L’œuf est déposé verticalement au fond de l’alvéole. Au bout de trois jours à peine, l’œuf devient larve. Semblable à un ver blanc, il va muer et grossir pendant 4 jours au sein de l’alvéole où il est nourri par les abeilles. Au neuvième jour, le nourrissage est arrêté et l’alvéole operculée avec de la cire, pour laisser la larve évoluer doucement en Nymphe (pupe). On voit notamment à ce stade se dessiner les antennes, les yeux, la bouche, les pattes ou encore les ailes. C’est une abeille adulte ou imago qui sortira de l’alvéole au vingtième jour. Elle deviendra par la suite une ouvrière.

De son côté, l'apiculteur …
Dernière ligne droite pour l'apiculteur avant le retour des beaux jours. Février est une période de tous les dangers. Les contrôles demeurent visuels principalement car le froid demeure. La pesée des ruches reste également importante pour estimer les réserves encore disponibles au sein de la ruche.

Le Saviez – vous ? Comment reconnait-on la Reine ?
Sa taille tout d’abord… La Reine mesure en moyenne 20mm lorsque l’ouvrière en fait 15. Sa couleur avec reflets chauds ou bronzés est également un signe distinctif. Son abdomen est plus long et n’est pas entièrement recouvert par ses ailes, comme pour les ouvrières. Les yeux de la Reine ont moins de facettes que l’ouvrière. Son dard est plus lisse et elle pourra le retirer et piquer de nouveau. L’ouvrière en revanche meurt une fois son dard retiré. Elle n’a pas de glandes cirières et sa démarche est beaucoup plus lente.

Un peu de poésie … La citation du mois !
"Abeilles sans reine, ruche perdue." Proverbes Russes




Imprimer la page

Retour