CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)

Logo CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
CASALGRANDE PADANA S.p.A. est une usine Italienne renommée spécialisée dans la fabrcation de carreaux en grès cérame, elle est reconnue comme étant l'un des principaux acteurs du marché de la céramique en Europe et dans le monde. Forte de ses 55 ans d'expérience, le 'Made in Italy' de la CASALGRANDE PADANA S.p.A. restera gravé dans l'histoire du développement de ce matériaux aux qualités exceptionnelles.

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Outre le commerce de ses produits, la CASALGRANDE PADANA investit depuis de nombreuses années dans l'amélioration des techniques de fabrication des dalles en céramiques, afin de réduire les pertes et rejets industriels au stricte minimum. Tout est mis en oeuvre pour respecter les 1.000 employés qui y travaillent et par conséquent la région toute entière. L'eau, la chaleur, la poussière, tout y est réutilisé dans sa quasi totalité. Détenteur des normes environnementales internationales EMAS et ISO14001 CERTIQUALITY elle respecte avant tout l'humain et l'environnement. Un commerce durable qui respecte au maximum la terre et ses habitants, voilà la signification du 'Made in Italy' de la CASALGRANDE PADANA S.p.A.

La ruche en images

  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)
  • La ruche CEDREX SPRL (CASALGRANDE PADANA)

L'apiculteur : Jean-Christophe et Frédéric BAYET

UTPLA apiculteur Jean-Christophe et Frédéric BAYET

Nous sommes deux amis apiculteurs en Belgique dans la province de Namur, passionnés par le monde des abeilles.

Comme il est pour nous tout aussi important de produire du miel que de bien connaitre le comportement de l’abeille dans sa ruche et dans son environnement naturel proche, nous avons décidé pour améliorer nos connaissances, de suivre un cursus de deux ans et de peaufiner ce dernier par un cours spécifique sur l’élevage de reines en Avril 2013.
Ce qui nous permettra d’élever nous-mêmes les reines qui peupleront nos futurs essaims dans la perspective d’augmenter notre cheptel pour atteindre 40 à 50 ruches d’ici 3 à 4 ans.

Notre souhait étant d’apporter une brique en plus à la maison « abeilles », en effet si ces petites bêtes venaient à disparaître, ce sont près de 80% des espèces végétales qui pourraient disparaître de la surface de la terre.
A la base de l’équilibre des écosystèmes, elles représentent plus de 35% de nos ressources alimentaires…. Il faut donc en élever de plus en plus et les protéger.

Informations concernant la recolte 2016

Le miel que vous aurez le plaisir de déguster soit à l'automne soit au printemps prochain (selon vos dates de parrainages) est un miel récolté il y a 1 mois.
Nous avons laissé les hausses le plus tard possible ("grenier à miel" de la ruche) sur les ruches afin de bénificier des dernières floraisons.
Ce qui fait qu'on y retrouve principalement les pollens suivant: Ronce, Trèfle, Phacélie, Tilleul et une pointe d'acacia (robinier faux acacia).
Ainsi voici les essences que vous retrouverez derrière le nom "Miel de Fleurs" des pots que vous recevrez :-)
Bonne dégustation !

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Vignette

Le rucher de Vignette
Frédéric et Jean-Christophe disposent aujourd’hui de deux ruchers (Vignette & Rissart) d’une dizaine de ruches proches de leur domicile afin de s'occuper au mieux des abeilles.

Ils envisagent de développer leur activité par l’installation de deux nouveaux ruchers, l’un situé en zone boisée et l’autre dans une zone naturelle sur les hauteurs de Floreffe proche de l’abbaye.

Si tout se passe bien, ce monde fascinant des abeilles pourrait leur faire passer à 50 ruches voir plus d’ici 2016, leur ouvrant alors les portes de l’apiculture professionnelle…

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Vœux 2017
En préambule de ce message nous tenons à vous souhaiter à toutes et tous, une belle et heureuse année 2017… Que cette année vous soit pleine de douceur pour accomplir votre chemin personnel et professionnel.
Et comme il n’y a jamais assez d’occasion, nous saisissons celle-ci pour vous renouveler nos chaleureux remerciements pour votre engagement solidaire à nos côtés…
 

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Janvier poursuit le schéma de décembre. Il fait très froid dehors, et les températures sont passées en négatives dans plusieurs régions de France.

Les abeilles sont donc à l’abri, dans la ruche, formant une grappe organisée pour les maintenir au chaud. L’activité de la colonie est restreinte et les abeilles continuent à puiser doucement dans les réserves qu’elles ont pu accumuler durant les beaux jours.

D'ici quelques jours, les températures devraient remonter tout doucement et vers la troisième semaine de janvier, voire fin janvier, la Reine devrait reprendre la ponte, préparant la nouvelle colonie de Printemps. Pour l’apiculteur, janvier reste un mois de vigilance où il reste aux aguets pour maintenir la pérennité des colonies. Il veille à ce que les petites locataires des ruches ne soient pas perturbées par des prédateurs extérieurs ou par le froid et l’humidité.Un coup d’œil d’expert sera donné, sans pour autant ouvrir les ruches et risquer de perturber l’équilibre de la colonie.

Zoom sur …

La reprise de la ponte
Durant la période d’hivernage, la Reine suspend naturellement la ponte. Cette dernière a un rôle de régulateur de la population au sein de la colonie. Il serait compliqué en effet d’entretenir du couvain sans avoir suffisamment de réserves pour les nourrir. Vers la mi-janvier ou fin janvier, lorsque les températures remontent, il n’est pas rare de voir quelques abeilles, ici où là, dans votre jardin. Elles viennent aspirer les quelques gouttes d'eau fraiche, sur les feuillages persistants ou les points d’eau.

Ces « Porteuses d'eau » ou « Buveuses d'eau », comme on les nomme communément, sont annonciatrices de la reprise de la ponte par la Reine. L'eau est en effet un élément indispensable à la fabrication de la gelée royale, qui servira à nourrir la Reine en pleine reprise d'activité ainsi que toutes les larves de la ruche.

De son côté, l'apiculteur …
Comme le mois précédent, l’intervention de l’apiculteur est limitée sur le rucher. Ce dernier privilégiera les inspections visuelles pour éviter de perturber les colonies. Un contrôle des ruches par pesée pourra être un indicateur pour estimer les réserves. Toute intervention physique à cette période peut se révéler dangereuse. Déplacer la ruche risquerait notamment de « casser » la grappe d’abeilles qui permet de réguler les températures intérieures entre 15 et 37°C. En dessous de 6°C c’est la colonie tout entière qui risque de mourir…

Le Saviez – vous ?
Durant la période de froid, et pour conserver une bonne température corporelle, les abeilles consomment leurs réserves de miel. Les défécations liées à cette consommation ne sont pas faites au sein de la ruche…Les abeilles sont propres ;-) Elles vont profiter de redoux pour effectuer un « Vol de propreté » durant lequel elles vont rejeter les déchets accumulés durant plusieurs semaines ! La Nature est bien faite non !?

Un peu de poésie … La citation du mois !
« Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d'exister. Pour l'homme, c’est de le savoir et de s'en émerveiller. » De Jacques-Yves COUSTEAU




Imprimer la page

Retour