eurl u.s.m.

Logo eurl u.s.m.
VertBoréal vous invite. Nous vous invitons à une incroyable aventure du goût, à parcourir le monde végétal et ses richesses, à goûter aux joies de la découverte d’arômes et de sensations extraordinaires. Nous vous invitons à découvrir une palette infinie de saveurs et de textures qui transformerons votre cuisine au quotidien. Nous vous invitons à bénéficier des merveilleuses vertus que la nature nous offre pour un bienfait immédiat pour le corps et l’esprit. Pour satisfaire notre exigence de qualité, nous sélectionnons rigoureusement nos ingrédients de qualité supérieure et biologique. Une saveur exceptionnelle, une explosion d’arômes, un produit authentique aux vertus reconnues, seul un ingrédient répondant à ces exigences méritent d’arriver jusqu’à vous afin de ravir votre palais. De la même manière seuls les producteurs engagés dans une démarche éco-responsable en faveur d’un développement durable deviennent nos partenaires. Nous vous souhaitons une jolie ballade gustative et sensorielle à la découverte des merveilleux trésors de dame Nature.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Nous sélectionnons des emballages en matières recyclables, verre, métal, papier kraft, mono composant pour un meilleur recyclage, sans suremballage. Ils sont efficaces pour protéger et garantir au mieux les produits mais sobres car ce qui est important c’est ce qu’il y a dedans. Ils sont surtout réutilisables ! Pour poursuivre la démarche éco – durable, ne les jetez pas et donnez leurs une seconde vie !

La ruche en images

  • La ruche eurl u.s.m.
  • La ruche eurl u.s.m.
  • La ruche eurl u.s.m.

L'apiculteur : Philippe HUGUEL

UTPLA apiculteur Philippe HUGUEL

L’apiculture est pratiquée dans la famille de Philippe et Nicolas depuis deux générations : Ils ont repris l’exploitation apicole de leur père il y a maintenant plus de 10 ans.
Les deux frères gèrent aujourd’hui plus de 500 ruches et ont mis en place une activité d’élevage de reines et de création de nouvelles colonies d’abeilles (essaims). On peut les retrouver chaque jour sur les marchés de Cavaillon, Bagnols sur Cèze, Arles, Orange, Carpentras et Avignon, où ils vendent leur miel,mais aussi de la brèche (miel en rayon), ou encore du pollen.

Philippe est aussi Président du syndicat des apiculteurs de Vaucluse, qui fédère plus de 150 apiculteurs.

2016, une année difficile !

Chers parrains,

Après une année 2016 à oublier : mauvaises récoltes, élevage au printemps 2016 très compliqué et peu de ressources à l'automne, pour bien préparer les colonies à passer un bon hivernage, au vu des premières visites (pesage, activité devant la ruche, reprise de ponte) nous ne devrions pas avoir de grosses pertes hivernales, seulement 15 % .

L' hiver passé, a été un bel hiver, froid, venteux ( Mistral) et un peu pluvieux.
Depuis le début du mois de Février nous sommes sous le vent du sud, donc de la douceur : les premiers amandiers sont en fleurs, les abricotiers vont éclater dans moins d' une semaine, déjà des pissenlits, de la fausse roquette, et le reste va suivre dans la foulée sauf si ..........

Si les températures se maintiennent d' ici trois semaines, je commencerai les visites de printemps, c'est à dire, l' ouverture de la ruche et contrôle des provisions, de la ponte, de l' état du couvain et de l' état sanitaire global
de la colonie.
C' est à ce moment là que je pourrai faire un état des lieux de mon cheptel pour la saison 2017.

Je vous donne donc rendez-vous fin Avril pour faire un point sur le début de saison et sur l' élevage, voir sur les premières miellées.

A bientôt.

Philippe

Voir toutes ses actualités


Le rucher D'Entraigues

Le rucher D
Les ruches de Philippe et Nicolas sont installés à proximité d’Avignon sur la commune d’Entraigues près de Gigogan, sur une zone de Garrigues et de forêts.

Philippe travaille avec des abeilles de races Caucasienne, un peu de Buckfast et depuis 2011, sélectionne un peu de Carnica.

De façon à suivre les floraisons, les deux frères pratiquent chaque année la transhumance de leurs ruches vers le plateau d’Albion, les Alpilles ou l’Isère.

Le miel récolté pour un toit pour les abeilles est un miel toutes fleurs de consistance cristalline (solide) à crémeuse composé notamment de miellat (à partir de la sève des plantes) qui est une grande source d'apport en acides aminés et lui confère un gout assez relevé, très parfumé et une couleur plutôt sombre.
On y retrouve aussi des notes de fleurs d'amandiers butinées au printemps et un mélange floral de prairies (pissenlits, trèfles, pruniers sauvages...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Même s’il fait encore froid en ce début de mois de février, nous sommes bien loin des températures glaciales de ces dernières semaines. Partout en France les prévisions météorologiques annoncent le redoux. Quoiqu’il en soit, et même si par endroit il fait encore froid, l’essaim va reprendre son activité. Il est l’heure du réveil de la colonie ! La grappe qui avait permis de conserver des températures élevées au sein de la ruche, va tout doucement se disloquer. La reine va reprendre la ponte. D’une petite rondelle sur un cadre, elle va remplir plusieurs cadres de couvain, en fonction des provisions en pollen.

La population au sein de la ruche va grossir rapidement. Cette période durant laquelle les abeilles passent d'une situation de repos hivernal, à une reprise d'activité pour la reine et la colonie, est particulièrement importante. Elle est également facteur de stress pour l'apiculteur car déterminante pour les mois à venir.
La population se développe rapidement et les réserves s’épuisent aussi vite, sans que les abeilles ne puissent encore sortir pour butiner et ramener de nouvelles provisions.

Zoom sur …
Le Cycle de la vie de l’abeille

A partir de l’œuf pondu dans son alvéole, la future abeille va passer par quatre stades différents, jusqu’à l’abeille adulte…

Au départ il y a l’œuf de la Reine. En fonction de son statut « fécondé » ou non, et de l’alimentation, l’œuf deviendra une nouvelle reine ou une ouvrière (oeuf fécondé), ou un faux-bourdon (oeuf non fécondé). L’œuf est déposé verticalement au fond de l’alvéole. Au bout de trois jours à peine, l’œuf devient larve. Semblable à un ver blanc, il va muer et grossir pendant 4 jours au sein de l’alvéole où il est nourri par les abeilles. Au neuvième jour, le nourrissage est arrêté et l’alvéole operculée avec de la cire, pour laisser la larve évoluer doucement en Nymphe (pupe). On voit notamment à ce stade se dessiner les antennes, les yeux, la bouche, les pattes ou encore les ailes. C’est une abeille adulte ou imago qui sortira de l’alvéole au vingtième jour. Elle deviendra par la suite une ouvrière.

De son côté, l'apiculteur …
Dernière ligne droite pour l'apiculteur avant le retour des beaux jours. Février est une période de tous les dangers. Les contrôles demeurent visuels principalement car le froid demeure. La pesée des ruches reste également importante pour estimer les réserves encore disponibles au sein de la ruche.

Le Saviez – vous ? Comment reconnait-on la Reine ?
Sa taille tout d’abord… La Reine mesure en moyenne 20mm lorsque l’ouvrière en fait 15. Sa couleur avec reflets chauds ou bronzés est également un signe distinctif. Son abdomen est plus long et n’est pas entièrement recouvert par ses ailes, comme pour les ouvrières. Les yeux de la Reine ont moins de facettes que l’ouvrière. Son dard est plus lisse et elle pourra le retirer et piquer de nouveau. L’ouvrière en revanche meurt une fois son dard retiré. Elle n’a pas de glandes cirières et sa démarche est beaucoup plus lente.

Un peu de poésie … La citation du mois !
"Abeilles sans reine, ruche perdue." Proverbes Russes




Imprimer la page

Retour