BLACHERE ILLUMINATION

Logo BLACHERE ILLUMINATION

1970 marque le début de l’activité « illumination » dans cette structure familiale à forte identité. 39 ans d’invention conduiront Blachère Illumination, des décors-lampes traditionnels, aux décors tridimensionnels fil lumière dans les années 80, aux assemblages les plus novateurs à base de led depuis 9 ans. 

En quelques chiffres : Blachère Illumination est une PME dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros. Elle compte plus de 100 personnes dans ses effectifs permanents et ses bureaux de design et d’étude comprennent à eux seuls 18 personnes.

Dans un secteur concurrentiel très actif, Blachère défend :

  • Une politique résolument créative en termes de produits et d’installations lumineuses.
  • Le plus ancien savoir faire en matière d’illumination de villes.
  • Des engagements environnementaux et éthiques.


Blachère Illumination est une entreprise résolument moderne où se dessine ce que seront les illuminations de demain. Elle promeut les technologies de l’avenir dans le domaine énergétique et consacre des moyens importants au service de la recherche. Ainsi ses produits, son site de production (éoliennes, chauffages solaires, récupération des eaux pluviales, centre de tri incorporé…), ses emballages (minimisant l’encrage) et ses supports papiers ont tous fait l’objet d’une réflexion engagée sur le thème de l’écologie.

Précurseur depuis 40 ans dans de nombreux domaines, la société encourage aujourd’hui ses clients à installer des produits led de très faible consommation afin de laisser aux générations à venir un environnement mieux protégé. 100% de sa production en décors lumineux est assurée aujourd’hui par ces produits Led. Blachère Illumination travaille avec un système hybride BHS Blachère permettant en plus de l’alimentation sur secteur, l’alimentation solaire de ses motifs. Elle a également entamé une réflexion plus large sur le recyclage de tous les composants de sa production.

Leader en France mais également à l’international, l’entreprise est fière d’illuminer les plus grandes villes du monde telles que Paris, Londres, Madrid, Vienne, Milan, New York, Los Angeles, Lisbonne, Saint Petersbourg ou Seoul.

Présent à l’étranger depuis plus de 20 ans, Blachère illumination a développé son implantation à travers la création de filiales propres et des partenariats avec de fidèles distributeurs locaux. L’entreprise, forte de 7 filiales 100% Blachère, regroupe aujourd’hui plus de 50 personnes à l’étranger. Avec plusieurs projets de nouvelles filiales en cours de constitution, de nouveaux pays « illuminés » en 2009, Blachère illumination maintient ses objectifs de croissance dans les années à venir. Grâce à son bureau Design & Créations et son réseau de distribution, la société est en mesure actuellement de concevoir, réaliser et livrer tous les projets d’illumination et ce, partout dans le monde.

Le développement de Blachère Illumination SAS se poursuivra en combinant la recherche de la haute technicité, la créativité, l’innovation, la réactivité, et le souci constant du respect de l’environnement.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

 Après quarante ans d’activités dans les illuminations, profitant d’une position de leader acquise par l’innovation, la créativité, et un souci permanent de toujours faire mieux, il m’est apparu comme une évidence que nous avions un rôle déterminant et influent à jouer.

Aujourd’hui, face aux enjeux sociaux et environnementaux, l’entreprise doit se concevoir comme un outil pour infléchir nos activités vers un développement plus durable.

Conscient de ces enjeux, nous avons décidé de ne pas subir mais d’agir, d’inventer, de créer, de construire des solutions viables, devenir acteur de changements positifs et agir dans des domaines qui nous sont familiers où nos actions auront un impact significatif.

Parce qu’il est possible d’imaginer des solutions alternatives différentes, nous avons engagé des processus d’amélioration sur nos sites de production et dans l’élaboration de nos produits.
Nous souhaitons vivement étendre ces actions à notre sphère d’influence. 

En communiquant avec nous sur vos autres initiatives, vous trouvez un relais supplémentaire à votre démarche. Nous estimons que cet engagement réciproque est déterminant pour partager nos convictions, mutualiser nos actions et orienter nos efforts en vue d’une réelle influence.

Comptant sur votre nécessaire collaboration.


Les ruches en images

  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION
  • La ruche BLACHERE ILLUMINATION

L'apiculteur : Philippe HUGUEL

UTPLA apiculteur Philippe HUGUEL

L’apiculture est pratiquée dans la famille de Philippe et Nicolas depuis deux générations : Ils ont repris l’exploitation apicole de leur père il y a maintenant plus de 10 ans.
Les deux frères gèrent aujourd’hui plus de 500 ruches et ont mis en place une activité d’élevage de reines et de création de nouvelles colonies d’abeilles (essaims). On peut les retrouver chaque jour sur les marchés de Cavaillon, Bagnols sur Cèze, Arles, Orange, Carpentras et Avignon, où ils vendent leur miel,mais aussi de la brèche (miel en rayon), ou encore du pollen.

Philippe est aussi Président du syndicat des apiculteurs de Vaucluse, qui fédère plus de 150 apiculteurs.

Creation d'essaims

Après le tour des ruchers habituels au printemps, je constate une mortalité « habituelle » annuelle mais sans comparaison avec certaines années, j’en suis donc relativement content.
L’hiver marqué et le démarrage printanier précoce permettent un beau redémarrage des colonies avec en ce moment le pissenlit, les aubépines et les pommiers en fleurs.
Il est fort probable que nous observions un creux sur les floraisons entre la fin avril et début mai puisque la nature a 15 jours d'avance ici.
 
Je m’attèle depuis une quinzaine de jours à la création de nouveaux essaims d’abeilles pour reconstituer mon cheptel.

Je pratique la création d'un essaim par remontée de couvain (œufs et des larves d'abeilles) : Je récupère dans la ruche mère , un cadre de miel/pollen , un cadre de couvain ouvert et un cadre de couvain fermé (operculé avec de la cire).
Je veille à ne pas prendre la reine  lorsque je prélève les 3 cadres et je pose une caisse vide dans laquelle je les placent sur la ruche mère avec une grille à reine entre les deux pour éviter que la reine ne remonte dans ce nouvel espace.
Les abeilles montent s' occuper du couvain et le lendemain j'enlève la ruche du haut , je lui pose un fond. Elle devient alors une nouvelle ruche.
Je la dépose sur mon rucher d' élevage , le lendemain ou 2 jours après, j'introduis une cellule royale de mon élevage pour que cette colonie élève sa nouvelle reine.

Voir toutes ses actualités


Le rucher D'Entraigues

Le rucher D
Les ruches de Philippe et Nicolas sont installés à proximité d’Avignon sur la commune d’Entraigues près de Gigogan, sur une zone de Garrigues et de forêts.

Philippe travaille avec des abeilles de races Caucasienne, un peu de Buckfast et depuis 2011, sélectionne un peu de Carnica.

De façon à suivre les floraisons, les deux frères pratiquent chaque année la transhumance de leurs ruches vers le plateau d’Albion, les Alpilles ou l’Isère.

Le miel récolté pour un toit pour les abeilles est un miel toutes fleurs de consistance cristalline (solide) à crémeuse composé notamment de miellat (à partir de la sève des plantes) qui est une grande source d'apport en acides aminés et lui confère un gout assez relevé, très parfumé et une couleur plutôt sombre.
On y retrouve aussi des notes de fleurs d'amandiers butinées au printemps et un mélange floral de prairies (pissenlits, trèfles, pruniers sauvages...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Nous sommes en avril. Le mois du réveil de la Nature et de sa Biodiversité…
Le soleil est de retour, et avec lui la chaleur des premiers beaux jours de printemps.



Bien que les températures soient encore douces dans certaines régions, elles sont suffisamment élevées pour déclencher les premières floraisons.
Et qui dit fleurs, dit abeilles, de plus en plus nombreuses à quitter la ruche, dès que les températures avoisinent les 12/13°C, à la recherche des tous premiers nectars et pollens de printemps.
Comme cette image d’abeille butinant une fleur de cerisier.



Elles peuvent ainsi parcourir de longues distances sur un rayon de 3 km environ, parfois un peu plus lorsqu’il n’y a pas suffisamment à butiner aux abords du rucher.
Ainsi vont leurs « vas et viens » incessants, de la ruche vers les champs et des champs vers la ruche !

Pendant ce temps, la Reine abeille reprend activement la ponte. Elle peut ainsi pondre entre 1500 et 2000 œufs par jour, donnant naissance aux nouvelles générations d’abeilles, qui prendront le relai de celles d’hiver.



Zoom sur …L’Essaimage

Durant le mois d'avril, tout s’accélère… La population de la ruche s’accroit rapidement, pour atteindre entre 40 000 et 50 000 locataires. L’organisation au sein de la colonie s’en ressent. De nouvelles générations d’abeilles et de petites « princesses » voient le jour. Elles vont petit à petit pousser l’ancienne Reine à quitter la ruche avec une partie de ses sujets. C’est ce que l’on nomme l’essaimage.
Ils partent se regrouper ainsi sur la branche d’un arbre, ou encore dans le cadre d’une porte de garage par exemple ou dans le coin d’une fenêtre, ou encore dans les cheminées.
On les voit également parfois se loger dans des lieux beaucoup plus insolites encore…

Sachez que les abeilles en essaimages sont gorgées de réserves et le plus souvent inoffensives bien que la grappe formée puisse paraître particulièrement impressionnante.
Nous vous partageons un article de notre blog très intéressant sur le sujet : www.untoitpourlesabeilles.fr/blog/essaimage-naturel/

De son côté, l'apiculteur …
L'apiculteur, comme les abeilles, s'active en avril et entre en pleine « saison apicole ».  Dans certaines régions déjà, une première récolte pourra avoir lieu durant ce mois. L'apiculteur devra alors réaliser toute une série d'opérations sur sa ruche, dont notamment la pose et le retrait de hausses (partie supérieure de la ruche dans lequel le miel est récolté).


L'apiculteur peut également être amené à diviser une ruche en deux, dans le cas d'un développement trop important, et pour éviter l'essaimage (On dit alors de la ruche qu’elle « fait la barbe »). Il peut aussi récupérer des cadres de couvain et de réserves pour les nouveaux essaims…
Bref il n'arrête pas !

Le Saviez – vous ?
C'est durant le mois d'avril que s'effectuent les vols nuptiaux. La jeune reine s'est accouplée avec une douzaine de mâles et a gardé dans sa « spermathèque » le sperme de chacun d'eux. Elle puisera tout au long de sa vie (pendant 5 à 6 ans si sa longévité le permet) dans cette réserve chaque fois qu'elle voudra féconder un de ses ovules.

Un peu de poésie … La citation du mois !
« Le premier baiser, c’est l’union de deux fleurs parfumées afin que leurs senteurs mêlées appellent l’abeille à butiner »
Khalil Gibran




Imprimer la page

Retour