Groupe leader

Logo Groupe leader

Acteur Fort de l'emploi depuis 1992, le Groupe Leader n'a cessé d'élargir ses domaines de compétence pour devenir en moins de dix ans l'alternative indispensable aux multinationales du travail temporaire.

Fort d'un réseau de plus de 100 agences et autour de sa marque phare Leader Intérim, la société a su se développer et s'adapter aux demandes du marché en créant de nouvelles activités et entités spécialisées : Ser'ins (Insertion professionnelle), ExpeRH (conseil en ressources humaines et cabinet de recrutement), Forma'lead (organisme de Formation et cabinet conseil).

Apportant une vision humaine, les équipes du Groupe Leader accompagnent au quotidien les entreprises et les demandeurs d'emplois dans leurs recherches en C.D.I., C.D.D. et Intérim et proposent des solutions adaptées à chacun.

« Trouver du travail à des personnes qui n'en ont pas et les accompagner », telle est la devise du Groupe Leader depuis maintenant 20 ans !

Les agences Leader Intérim sont certifiés ISO9001 et OHSAS18001 par l'AFAQ/AFNOR.

Le Groupe Leader est la première entreprise française dans le secteur de l'emploi à obtenir le niveau confirmé de l'évaluation AFAQ que le référentiel ISO 26000 ce qui témoigne de son engagement sociétal.

Pour plus d'information http://www.groupeleader.com


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Le Groupe Leader est la 1ère entreprise française dans le secteur de l’emploi à être évalué au niveau confirmé par AFAQ / AFNOR sur le référentiel de l’ISO 26000. Ce résultat atteste la maturité de la société en matière de développement durable et responsabilité sociétale.

Depuis de nombreuses années, la responsabilité sociétale est un élément indissociable de la stratégie du Groupe. L’évaluation à la norme ISO 26000, référence internationale sur la R.S.E. , réalisée par l’Afnor s’appuie sur les bonnes pratiques et les résultats de l’entreprise sur les trois volets du développement durable : économique, environnemental et social.

Le Groupe Leader a ainsi développé l’ensemble de ses activités à travers une approche éthique de son métier et est convaincu que l’entreprise a un rôle déterminant à jouer dans la mise en œuvre du développement durable de nos sociétés modernes.  Agir responsable et soutenable, c’est donner du sens aux activités de l’entreprise et développer l’innovation.


Le Groupe Leader s'engage pour l’environnement

Ce groupe innovant est déterminé à mettre en place un ensemble de mesures visant à prendre en considération et à améliorer constamment son impact environnemental.

Agir en entreprise responsable vis-à-vis de son environnement et sensibiliser l’ensemble de ses parties prenantes est partie intégrante des activités du groupe.

Son engagement en termes de responsabilité environnementale est mis en œuvre au quotidien par ses collaborateurs : pratique des éco-geste, comportements éthiques, initiatives liées à la protection de l’environnement, partenariats locaux,…

Le Groupe sensibilise et implique ses parties prenantes aux enjeux du développement durable et incite chacun à adopter des comportements plus responsables.

La préservation des ressources naturelles et de l’environnement se décline à différents niveaux des activités du groupe : Energie, Consommation, Gestion des déchets, Déplacements, Informatique et infrastructures, Mécénats, Pratique des 3 R (Réduire, Réutiliser, Recycler), Préservation de la biodiversité, … Egalement, le Groupe s’engage fortement dans une démarche d’achats responsables.


Egalement l'organisme de formation du groupe
( Forma’Lead ) propose des formations et conseils en interne et en externe aux entreprises afin de les accompagner dans la mise en place de démarches développement durable.
 


Les ruches en images

  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader
  • La ruche Groupe leader

L'apiculteur : Claude POIROT

UTPLA apiculteur Claude POIROT

Claude est apiculteur en Vendée et Charente-Maritime depuis plus de 40 ans et s'occupe aujourd'hui d'environ 600 ruches.

Il a en outre développé une activité d'élevage de reines et de création d'essaims (nouvelles colonies).

Figure de l'apiculture et très impliqué dans la protection des abeilles, il est notamment président de l'Abeille Vendéenne et engagé dans la lutte contre l'utilisation abusive de pesticides.
Claude est aussi engagé dans une démarche pédagogique avec la Folie de Finfarine, ferme apicole.
Il est notre apiculteur référent sur le projet "Un toit pour les abeilles".

Bilan Apicole 2016

Pascale et Claude vous souhaitent une bonne et heureuse année 2017 !

En cette période hivernale nous commençons à préparer notre prochaine saison : réparation des ruches, cirer les cadres, nettoyage des hausses et de trappes à pollen…
C’est aussi le temps de faire des choix, faire du miel, avec de nouveaux ruchers… faire du pollen… Elever des reines… Réflexions …

Dès que nous aurons un créneau météo favorable nous irons vérifier l’état des provisions des abeilles. La colonie d’abeilles consomme 1 à 2 kilos de miel par mois pendant l’hiver. Il ne faut pas qu’elles manquent de nourriture, avant l’arrivée des beaux jours.

C’est aussi la période des réunions, bientôt nous allons avoir l'AG de notre syndicat (en Vendée) :moment important de rencontre entre apiculteurs.

L’hiver 2015/2016 a été particulièrement doux suivi d’un printemps très pluvieux puis un été très sec et chaud, ajoutons à cela une pression de plus en plus forte des pesticides, avec des frelons asiatiques en recrudescence à l’automne et nous nous retrouvons dans une situation désastreuse. La récolte de miel la plus faible au niveau national jamais réalisée.
De fait, nous vous remercions d’autant plus pour vos parrainages, et votre soutien dans ces moments difficiles.

Certes on ne peut pas agir sur le climat, espérons juste que l’année 2017 soit plus clémente pour nos abeilles.

Bien cordialement à vous,

Pascale et Claude

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Triaize

Le rucher de Triaize

Les ruches sont installées en plein coeur du parc inter-régional du Marais Poitevin sur un site Natura 2000 présentant une grand richesse écologique.
Le territoire est constitué de marais et bocages avec une alternances de paysages boisés et de prairies.

Le miel Vendéen est un miel toutes fleurs issu des plaines et prairies . On y retrouve différentes variétés de fleurs des zones de bocage : l'acacia, l'aubépine, le trèfle blanc, la ronce ou encore la luzerne ou le pissenlit. C'est un miel cristallin (solide) de consistance assez crémeuse, qui peut varier de la couleur dorée au jaune clair en fonction des floraisons. Parfumé et fleuri, il en fait un miel idéal pour les tartines ou sucrer des boissons chaudes.

L'apiculteur : Sébastien GIRAUDET

UTPLA apiculteur Sébastien GIRAUDET

Sébastien est apiculteur en Charente Maritime et 4ème de sa génération sur la commune de Charron.

Après avoir constaté des pertes annuelles de ruches de l'ordre de 50% par an à cause de l'utilisation massive de pesticides, Sébastien décide de se tourner vers des pratiques biologiques.

En respectant le cahier des charges d'une apiculture bio, ce dernier obtient le label agriculture biologique sur ces ruches cependant, la proximité de cultures conventionnelles ne lui permet pas la certification AB de son miel.

Sébastien exerce aussi une activité de maraichage bio avec une production de légumes de saisons et de fruits (poires, framboises...)

Voeux 2017

Bonjour à tous mes parrains,

En ce tout début d’année, je tiens à vous présenter mes meilleurs vœux ! Je vous souhaite à tous le meilleur pour 2017 et profite de ce petit message pour vous remercier chaleureusement pour tout le soutien que vous m’apportez dans mon activité. Merci…

Pour ce qui est des nouvelles de vos abeilles, rien de particulier à signaler. Les abeilles sont en plein hivernage. C’est une période cruciale en apiculture car d’ici quelques semaines les reines reprendront les pontes pour fonder les colonies de printemps et elles auront besoin de forces… J’espère que tout se passera bien ! Mais pour l’instant je ne peux qu’attendre et rester vigilant à ce que les colonies ne manquent de rien.

Je vous souhaite de nouveau une belle année 2017 !

Amicalement,

Sébastien

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Charron

Le rucher de Charron
La ruche se trouvera à proximité de la commune de Charron en Charente Maritime en plein cœur du Parc inter-régional du Marais Poitevin en Val de Sèvre et en Vendée.

Les abeilles de Sébastien sont des Apis Melifera Melifera ou abeilles noires.

Ce lieu bénéficie d'un des meilleurs ensoleillements de la façade atlantique.
Ses ruches sont disposées sur plus de 4 ha de terrain.

Le miel, issu de bocages, bois et haies est un miel toutes fleurs. Il est composé de fleurs des marais, tournesol, colza, prunelier avec des notes de châtaigner et acacia. Il s'agit d'un miel de consistance cristalline (solide) à crémeuse avec un grain très fin. Son gout parfumé et acidulé plaira à tous; il est parfait pour être dégusté sur des tartines ou pour accompagner vos recettes.

L'apiculteur : Alain LEVIONNOIS

UTPLA apiculteur Alain LEVIONNOIS

Alain est apiculteur dans la Brie verte depuis 25 ans et s’occupe d’environ 100 ruches.
Passionné par son métier il fait partie de l’équipe du « rucher du Luxembourg » (Société Centrale d’Apiculture) où il donne des cours d’apiculture.
Alain est engagé dans une démarche Bio.
Le miel du rucher des Cours Doux détient le label "AB". Alain est aussi engagé à nos côtés dans un projet d’économie sociale au Maroc ou il assure la formation d’une trentaine de femmes.

Quelques nouvelles des abeilles

L'hiver les abeilles vivent au ralenti avec leur provisions de miel et ne craignent pas les périodes de froid.
Elles attendent le retour des beaux jours pour reprendre leurs activités et l'arrivée des premiers pollens, dans notre région sur les noisetiers, permet à la reine de reprendre sa ponte.
C'est le moment pour l'apiculteur de faire ses premières visites.


Nous sommes heureux de retrouver nos abeilles mais aussi angoissés car c'est à cette période que nous constatons les pertes, pour ce qui me concerne,  je les évaluent à 35 pour cent cette année et il faudra bien faire avec...
Beaucoup de fleurs dans les vergers, les jardins et les haies, avec d'importantes rentrées de pollen.
Les abeilles se développent bien et préparent les miellées futures.

Nous avons ces derniers jours traversé des nuits avec des gelées importantes qui auront certainement des conséquences sur la miellée d'acacia.
L'apiculture est une activité intimement liée à la météo, heureusement que nous allons vers les beaux jours !

Alain Levionnois

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux
Le rucher de Cours Doux est situé en plein cœur de la région de la Brie Verte à Féricy (Seine-et-Marne) dans la vallée Javot en lisière de la forêt domaniale de Barbeau.
De nombreuses variétés de plantes visitées par les abeilles sont présentes sur ce territoire.

Selon l'emplacement des ruches et la floraison variante sur chaque année, Alain vous proposera deux types de miel :
Un miel d'acacia, d'aspect liquide et brillant, au parfum délicat avec des notes florales.
Un miel de forêt, liquide également plutôt sombre et de saveurs boisées à mentholées selon la teneur en tilleul et châtaignier.

L'apiculteur : Patrice AMBLARD

UTPLA apiculteur Patrice AMBLARD

Patrice est apiculteur sur les coteaux de Bourg (Gironde) et s'occupe d'environ 200 ruches.

Il a hérité d'un savoir-faire ancien transmis par son grand père puis son père et est inscrit dans une démarche très respectueuse de l'abeille.
Ses ruches sont installées sur des zones protégées et ses ruchers comportent peu de ruches (moins de 10 en général) permettant aux abeilles d'accéder à une nourriture sure et variée.
Il élève ses abeilles pour créer de nouvelles colonies.

Il a été certifié agriculture biologique (AB) par Ecocert et Nature et Progrès (label biologique qui est basé non seulement sur des critères techniques mais également sur des aspects environnementaux, sociaux et économiques ou encore éthiques).

Patrice fait aussi de l'élevage de reines pour sa production de gelée royale.

Pas rose la vie d'abeille

Chers parrains,

C’est toujours pour moi un plaisir de prendre ma plume ou plutôt mon clavier d’ordinateur, pour vous donner quelques nouvelles de vos abeilles. J’aurais préféré vous donner de bonnes nouvelles, mais je vous dois la transparence. C’est dur ! c’est même particulièrement difficile pour nous, apiculteurs en ce moment.

On a vécu coup sur coup deux années apicoles désastreuses, avec des pertes jamais encore enregistrées au niveau national. On a bel et bien dépassé la moyenne de 30% de pertes des colonies chaque année. Pour ma part, nous sommes en janvier et je suis déjà à 50% de pertes sur mes ruches. La moitié de mon cheptel…Vous imaginez ?

Malgré les traitements Bio à base d’huiles essentielles réalisés sur nos ruches au printemps et à la fin de saison, le varroa continue à faire des ravages. Je ne sais pas si vous connaissez le varroa (voici une photo). C’est une espèce de parasite qui vient se loger sur les sternites de l’abeille. Il pond dans les cellules de couvain non operculées. Ensuite il se nourrit de l'hémolymphe de la larve d'abeille. Bref il détruit toutes nos petites butineuses, d’où son nom commun de « varroa destructor ».

J’attends la sortie de l’hiver pour faire le point sur les colonies et j’espère qu’elles vont s’en sortir… Je vous tiendrai informés dès que je pourrai de nouveau intervenir sur les ruches.

De mon côté, je pense très sincèrement faire un petit tour du côté de Cuba, découvrir ce nouvel « El Dorado » des abeilles, qui suite à l’embargo qu’il a subi, a su développer une agriculture propre, favorable au développement des colonies. Un rêve pour nous, ici en France de voir un jour interdit l’utilisation des pesticides, tueurs d’abeilles…

Mais ne perdons pas espoir et continuons à nous battre pour préserver les abeilles, et l’apiculture.

Merci à tous et à très vite, Patrice

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Côteaux de Bourg

Le rucher des Côteaux de Bourg
Les ruches se trouvent sur les côteaux de Bourg (nord Gironde) sur les terres du château La Grolet.

Tout comme les ruches de Patrice, le domaine est conduit en Biodynamie : ici tout est mis en place pour préserver le milieu, aucun produit chimique n'est utilisé, les vignes reçoivent fumure naturelle, composte organique et engrais vert.

Les nombreux bois présents sur la zone sont constitués d'essences très variées ; châtaigners, acacias, tilleuls et fruitiers sauvages.
Patrice travaille avec des abeilles locales, dites abeilles "noires".
L 'abeille bénéficie ici d'une nourriture saine et variée. Le miel qui en récolté est un miel polyfloral plutôt cristallin (solide) à pâte fine, avec une saveur fleurie et fruitée ainsi qu'une légère note épicée.

L'apiculteur : Justine HENNION

UTPLA apiculteur Justine HENNION

Justine tient sa passion pour l'apiculture de son père Yvan, passionné par les abeilles qui lui a transmis son savoir.

Justine travaille sur l’exploitation familiale depuis 2012 située au pied du Mont d'Halluin (Nord).

La ferme au carré typique de la région Lilloise a été reprise  en 1998 par son père (fils d’agriculteur dans les Flandres).
Auparavant ses grands-parents élevaient de nombreux animaux tels que les vaches, les cochons, les poules, les lapins…Cela a provoqué bien des changements ; les broutards ont été changés par des butineuses.

Justine s'est spécialisée dans l'élevage des reines et essaims d’abeilles.

Elle est épaulée par ses 2 frères pour la récolte de miel et le pic d'activité durant la saison estivale.

Le froid

Bonjour,

Ici, nous attendons une hausse des températures !

Pour le moment les abeilles ont froid et le miel à du mal à rentrer mais on reste optimiste ! :-)

   

A bientôt
Justine Hennion

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Senlis

Le rucher de Senlis

Justine travaille avec des petites ruches d'élevage appelées "nucléis" et en possède 300.

Elles sont réparties sur plusieurs ruchers essentiellement dans le département du Nord.

Le rucher que Justine propose au parrainage est situé à Senlis (Oise) dans un sous-bois.

Les abeilles y produisent du miel de colza, toutes fleurs ou tilleul selon les floraisons.

L’exploitation familiale compte une miellerie, où est extrait et conditionné le miel.
On retrouve les produits de la ruche en vente au petit magasin de la ferme et auprès de différents revendeurs de la région et principalement des agriculteurs proposant la vente en directe.

L'apiculteur : Christian GRASLAND

UTPLA apiculteur Christian GRASLAND

Christian GRASLAND est apiculteur amateur dans la région Rennaise.

Une passion qui l'a piqué tout jeune où il construisait chez son grand-père du haut de ses 10 ans, sa première ruche avec quelques planches de bois.
Christian élève des reines et produit également des essaims (abeilles noires ou dites de pays).
Il est l'initiateur d'une association anti OGM Breton (l'Etat nature de nature anti-OGM) et a participé à de nombreuses manifestations. Christian est d'ailleurs connu pour ses prises de paroles dans le secteur apicole et auprès des instances politiques où on le surnomme Cricri l'abeille.
Il s'occupe également des ruches de la MCE (Maison de la Consommation et de l'Environnement) et récupère des essaims sur la périphérie de Rennes.

Redémarrage de saison

Bonjour,

La saison 2016 a été très mauvaise.

Les colonies d'abeilles étaient déjà petites, l'arrivée du frelon asiatique et le manque de réserves de miel associé à une période de sécheresse de la mi-août à la mi-octobre ont affaibli les essaims pour entrer en hivernage.
La météo difficile de l'été et le manque de floraisons qui en a découlé n'a vraiment pas aidé les abeilles.

2017 en garde des séquelles et va commencer très mal.
 
C'est la période de divisions de ruches pour l’élevage afin de créer de nouveaux essaims de fait, qui devraient me permettre d’augmenter mon cheptel compte tenu des mortalités et qui feront que j'aurai le meme nombre que l’an passé.
N-1  : 200 ruches
Printemps 2017 à la sortie de l'hivernage : 160/170


En ce moment les ruches sont bourrées de miel avec ce beau redémarrage de saison et une météo parfaite (soleil et pluie) pour les floraisons.

Voir toutes ses actualités

Le rucher de St Jacques de La lande

Le rucher de St Jacques de La lande
Christian utilise des produits naturels et s'applique à une conduite du rucher biologique dans la mesure du possible.

Bien que le territoire ne se prête pas à la labellisation biologique, il adopte une démarche respectueuse envers ses abeilles.

3 ruchers sont présents sur la commune et ces derniers offrent aux abeilles aubépine, cerisier, ronce, trèfle blanc, fruitier, tilleul pour un miel toutes fleurs.

Les colonies installées sont majoritairement des abeilles locales, dites "noires" que Christian s'attache à sélectionner ou présentant certains croisements qui ont pu apparaitre mais dont les Reines ont montré de bons résultats.

A quelques km de là, Christian cherche à construire et développer du matériel pédagogique dans son secteur d'activité :
Ruchers couvert ouvert aux publics, vitrine d'observation des colonies d'abeilles...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Nous sommes en avril. Le mois du réveil de la Nature et de sa Biodiversité…
Le soleil est de retour, et avec lui la chaleur des premiers beaux jours de printemps.



Bien que les températures soient encore douces dans certaines régions, elles sont suffisamment élevées pour déclencher les premières floraisons.
Et qui dit fleurs, dit abeilles, de plus en plus nombreuses à quitter la ruche, dès que les températures avoisinent les 12/13°C, à la recherche des tous premiers nectars et pollens de printemps.
Comme cette image d’abeille butinant une fleur de cerisier.



Elles peuvent ainsi parcourir de longues distances sur un rayon de 3 km environ, parfois un peu plus lorsqu’il n’y a pas suffisamment à butiner aux abords du rucher.
Ainsi vont leurs « vas et viens » incessants, de la ruche vers les champs et des champs vers la ruche !

Pendant ce temps, la Reine abeille reprend activement la ponte. Elle peut ainsi pondre entre 1500 et 2000 œufs par jour, donnant naissance aux nouvelles générations d’abeilles, qui prendront le relai de celles d’hiver.



Zoom sur …L’Essaimage

Durant le mois d'avril, tout s’accélère… La population de la ruche s’accroit rapidement, pour atteindre entre 40 000 et 50 000 locataires. L’organisation au sein de la colonie s’en ressent. De nouvelles générations d’abeilles et de petites « princesses » voient le jour. Elles vont petit à petit pousser l’ancienne Reine à quitter la ruche avec une partie de ses sujets. C’est ce que l’on nomme l’essaimage.
Ils partent se regrouper ainsi sur la branche d’un arbre, ou encore dans le cadre d’une porte de garage par exemple ou dans le coin d’une fenêtre, ou encore dans les cheminées.
On les voit également parfois se loger dans des lieux beaucoup plus insolites encore…

Sachez que les abeilles en essaimages sont gorgées de réserves et le plus souvent inoffensives bien que la grappe formée puisse paraître particulièrement impressionnante.
Nous vous partageons un article de notre blog très intéressant sur le sujet : www.untoitpourlesabeilles.fr/blog/essaimage-naturel/

De son côté, l'apiculteur …
L'apiculteur, comme les abeilles, s'active en avril et entre en pleine « saison apicole ».  Dans certaines régions déjà, une première récolte pourra avoir lieu durant ce mois. L'apiculteur devra alors réaliser toute une série d'opérations sur sa ruche, dont notamment la pose et le retrait de hausses (partie supérieure de la ruche dans lequel le miel est récolté).


L'apiculteur peut également être amené à diviser une ruche en deux, dans le cas d'un développement trop important, et pour éviter l'essaimage (On dit alors de la ruche qu’elle « fait la barbe »). Il peut aussi récupérer des cadres de couvain et de réserves pour les nouveaux essaims…
Bref il n'arrête pas !

Le Saviez – vous ?
C'est durant le mois d'avril que s'effectuent les vols nuptiaux. La jeune reine s'est accouplée avec une douzaine de mâles et a gardé dans sa « spermathèque » le sperme de chacun d'eux. Elle puisera tout au long de sa vie (pendant 5 à 6 ans si sa longévité le permet) dans cette réserve chaque fois qu'elle voudra féconder un de ses ovules.

Un peu de poésie … La citation du mois !
« Le premier baiser, c’est l’union de deux fleurs parfumées afin que leurs senteurs mêlées appellent l’abeille à butiner »
Khalil Gibran




Imprimer la page

Retour