Novasol

Logo Novasol

NOVASOL une entreprise indépendante, spécialisée dans le NETTOYAGE INDUSTRIEL : entretien régulier de locaux, bionettoyage, remise en état, nettoyage de vitrerie… Nos équipes interviennent sur des types de sites aussi variés que des bureaux, écoles, usines, hôpitaux, mairies, installations sportives, logements, supermarchés. Plus de 45 ans d’acquisition de savoir-faire permettent à nos 1000 collaborateurs d’anticiper et d’apporter des solutions rationnelles et efficaces aux questions que nous posent nos clients.


Voir leur site internet

Consciente des enjeux sociaux et environnementaux de son activité économique, NOVASOL s'est engagée dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Souhaitant aller plus loin en matière de protection de l'environnement, NOVASOL a fait le choix de parrainer des ruches. En effet, maillon indispensable à la protection de notre biodiversité, les abeilles jouent un rôle d’importance dans le bon équilibre des écosystèmes qui nous entourent. La disparition progressive du nombre d’abeilles, constatée depuis une dizaine d’années, est donc d’autant plus préoccupante. Agir pour le développement durable c’est aussi œuvrer pour la sauvegarde des abeilles.

Les ruches en images

  • La ruche Novasol
  • La ruche Novasol
  • La ruche Novasol

L'apiculteur : Véronique BELIN

UTPLA apiculteur Véronique BELIN

Véronique a débuté l'apiculture en 2010.
Depuis, son rucher installé sur la presqu'île de Fouras dans une zone de marais s'accroît progressivement.
Elle y pratique une apiculture douce et fixe.
Pour elle, être apicultrice est un acte militant de respect de l'environnement tout en restant une passion au regard de la vie des abeilles.

Nouvelles de printemps

Chers parrains et marraines,

Cette année le printemps fût précoce et généreux en ensoleillement et chaleur.
Les ruchers ont très tôt repris leur activité et les colonies bien peuplées ont donné une très bonne première récolte.
Le miel toutes fleurs de ce printemps est abondant et délicieux.
Depuis la saison se poursuit plutôt positivement malgré la pluie et le refroidissement de ces derniers jours.
Il faut déjà penser à s'organiser pour les floraisons et récoltes de l'été, en espérant rester sous ces bons auspices.

Je profite de ces nouvelles pour vous remercier pour votre soutien !
Bel été à vous,
Véronique

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Fouras

Le rucher de Fouras
Le rucher de Fouras (Charente Maritime) est installé dans une zone de marais, préservée et sauvage qui côtoie champs en jachères et maraîchage biologique.
Ce territoire est géré par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Conservatoire du Littoral.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunelier, acacia, ronce, pissenlit, trèfle, sainfoin...

L'apiculteur : Manuel VIGNERON

UTPLA apiculteur Manuel VIGNERON

Manuel (35ans) est apiculteur amateur depuis 2014, dans le massif central en Corrèze (le pays vert) aux portes du parc naturel de millevaches en Limousin.
Il s'est formé au rucher école de Brive la Gaillarde, mais surtout grâce aux lectures qui lui ont permis d'essayer de nombreuses techniques pour se perfectionner.

Il possède actuellement 70 ruches dadant où les abeilles butinent dans ce lieu paisible et naturel encore préservé qui fait leur bonheur.
Son objectif est d'atteindre une centaine de ruches environ dans le but de garder une production de miel et une méthode de travail artisanale: (réduction maximale du matériel électrique et thermique qui se résume à son véhicule et son extracteur électrique)!!!

La sauvegarde de l'abeille noire endémique de sa région mieux adaptée au climat et à la végétation, reste sa priorité.
Il développe par ailleurs un élevage naturel (tenant compte de la biologie collective des abeilles) pour proposer des essaims à la vente pour la filière apicole.
La sauvegarde de la biodiversité le préoccupe beaucoup, c'est pourquoi il n'utilise aucun produits chimiques ni dans la ruche, ni aux alentours.
L'extraction et le conditionnement du miel se font température ambiante, il n'est donc jamais chauffé.

Sa priorité n'est pas de produire un maximum de miel mais d'en laisser suffisamment aux abeilles pour la bonne santé de ces dernières.

Manuel a obtenu en 2017 l'attestation de conformité Nature et Progrès pour l'ensemble de ses ruchers et ses miels !
Ce label certifie une apiculture biologique et paysanne, qui intègre aussi des notions éthiques, environnementales et sociales dans le cahier des charges...

La saison est bien lancée chez Manuel

Bonjour à toutes et tous,
 
La saison démarre plutôt bien pour les abeilles en tout cas beaucoup mieux que l'année dernière... En même temps était-il possible de faire pire?
Les quelques petites gelées début avril n'ont pas perturbé les multiples floraisons du moment et les abeilles ont pu un peu en profiter avec quelques jours de chaleur et de soleil!
J'ai donc pu récolter cette semaine quelques dizaines de kilos du délicieux miel de pissenlit mélangé aux saules et arbres fruitiers... Il n'y en pas pas beaucoup mais je vais essayer de fournir au moins un pot de ce miel à tous les parrains!

Sinon, c'est un peu la course en ce moment, je dois rapidement mettre en pot ce miel qui cristallise naturellement très vite. Je dois aussi passer des commandes de matériel car les ruches se développent vite et il faut poser pleins de hausses: évidemment en ayant doublé le nombre de ruches en production de miel, il va m'en manquer forcement quelques unes à un moment; donc autant anticiper... Il faut aussi racheter des cadres de hausses et de corps de ruches pour l'élevage.
J'ai commencé le 12 avril l'élevage de reines, j'ai déjà crée 18 petits essaims avec ces nouvelles reines et environs 25 autres sont en préparation!

Si tout va bien, grâce au plateau Cloake d'élevage de reines, je vais pouvoir créer une vingtaine d'essaims tout les 10 jours d'avril à juillet!
C'est un plateau qui se glisse entre deux corps de ruches avec une grille à reine, dans la partie du bas on retrouve la reine et la partie du haut peut être séparée par une plaque métallique et ainsi créer les conditions propice à l'élevage de plusieurs reines simultanément! Il faut respecter un calendrier précis pour récupérer les reines un jour avant leur naissance et ainsi les introduire sur un nouveau cadre rempli d'abeilles d'une autre ruche...

Il faut aussi, entre autre, cirer les nouveaux cadres, nettoyer les vieux...
J'ai aussi quelques problèmes de maladies sur 2 ou 3 ruches (loque européenne et/ou couvain sacciforme), j'essaye d'éliminer les cadres les plus atteints, mais si ça ne marche pas, il faudra placer les essaims dans un nouvelle ruche avec de nouveaux cadres. Il faut aussi désinfecter avec précaution tout le matériel et les gants avec de l'eau de javel pour ne pas contaminer les autres...
 
 
Enfin voilà à peu près ce qu'il se passe en ce moment j'espère que je vais arriver m'en sortir tout seul, bien sur Elise, ma femme m'apporte aussi de l'aide quand elle trouve le temps, car elle à un autre métier...
Merci à vous et à bientôt avec du miel d'acacia j'espère...

Manuel

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de l'Abeille Noire Limousine

Le Rucher de l

J'ai toujours travaillé avec de l'Abeille Noire depuis mes débuts.
Je voulais faire quelque chose d'utile à mon petit niveau et essayer de sauvegarder cette Abeille Noire ancestrale et endémique, "Apis Mellifera Mellifera".
Elle est plus résistante par sa rusticité naturelle. Elle était là aussi, bien avant nous, c’est la raison pour laquelle elle a toute sa place sur nos ruchers.
Je vois déjà les dégâts causés par l'importation et l'invasion des plantes ou des animaux (exemple: le frelon asiatique) et les conséquences sur les biotopes locaux sont dramatiques!
Les abeilles noires du rucher bénéficient d’une flore variée, entre champs de pissenlit au printemps et forêts d’acacias et de châtaigniers…
Pour préserver l’Abeille Noire locale, j’ai créé un lieu spécifique à la fécondation des reines, éloigné des autres ruchers voisins potentiellement environnants.
Je le nomme le rucher de fécondation temporaire.
Je prépare ensuite l'emplacement d'un nombre de ruches suffisant pour participer à la fécondation des reines.
Deux jours avant les vols de fécondation, je place les ruches souches contenant des mâles pour la fécondation et le lendemain j’y place mes ruchettes.
La fécondation doit se dérouler 2 ou 3 jours plus tard sans qu’aucun mâle d’autres ruchers extérieurs, n'aient eu le temps de repérer les phéromones des reines noires.
Ensuite une fois fécondée par les mâles noirs elle va pondre toute sa vie des larves d'abeilles noires et l'essaim sera de race noire durant toute la vie de la reine.
On peut donc ramener cet essaim sur le rucher principal et même le disposer ailleurs si on le souhaite.
Voilà en gros pour vous expliquer comment je fonctionne. Cette méthode d’essaimage artificiel, permet d’avoir une reine élevée et fécondée naturellement et donc de respecter un maximum la nature.
Cela demande beaucoup de temps et un travail de minutie.
Merci à toutes celles et ceux qui soutiennent cette initiative au travers le parrainage et qui ont compris l’enjeux de réintroduire l’Abeille Noire ancestrale.

J'ai toujours travaillé avec de l'Abeille Noire depuis mes débuts.
Je voulais faire quelque chose d'utile à mon petit niveau et essayer de sauvegarder cette Abeille Noire ancestrale et endémique, "Apis Mellifera Mellifera".
Elle est plus résistante par sa rusticité naturelle. Elle était là aussi, bien avant nous, c’est la raison pour laquelle elle a toute sa place sur nos ruchers.
Je vois déjà les dégâts causés par l'importation et l'invasion des plantes ou des animaux (exemple: le frelon asiatique) et les conséquences sur les biotopes locaux sont dramatiques!
Les abeilles noires du rucher bénéficient d’une flore variée, entre champs de pissenlit au printemps et forêts d’acacias et de châtaigniers…
Pour préserver l’Abeille Noire locale, j’ai créé un lieu spécifique à la fécondation des reines, éloigné des autres ruchers voisins potentiellement environnants.
Je le nomme le rucher de fécondation temporaire.
Je prépare ensuite l'emplacement d'un nombre de ruches suffisant pour participer à la fécondation des reines.
Deux jours avant les vols de fécondation, je place les ruches souches contenant des mâles pour la fécondation et le lendemain j’y place mes ruchettes.
La fécondation doit se dérouler 2 ou 3 jours plus tard sans qu’aucun mâle d’autres ruchers extérieurs, n'aient eu le temps de repérer les phéromones des reines noires.
Ensuite une fois fécondée par les mâles noirs elle va pondre toute sa vie des larves d'abeilles noires et l'essaim sera de race noire durant toute la vie de la reine.
On peut donc ramener cet essaim sur le rucher principal et même le disposer ailleurs si on le souhaite.
Voilà comment je fonctionne. Cette méthode d’essaimage artificiel, permet d’avoir une reine élevée et fécondée naturellement et donc de respecter un maximum la nature.
Cela demande beaucoup de temps et un travail de minutie.
Merci à toutes celles et ceux qui soutiennent cette initiative au travers le parrainage et qui ont compris l’enjeux de réintroduire l’Abeille Noire ancestrale.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?

Introduction
En mai les abeilles font ce qui leur plaît !



Ça y est, la ruche bourdonne de partout. Le trafic sur la planche d’envol est dense.
Certaines abeilles s’en vont sur les champs alentours récolter la première grande miellée printanière.
D’autres, s’en reviennent à la ruche les pattes chargées de pollen et les jabots remplis de nectar.
C’est le co...




Imprimer la page

Retour