DELPHIN FRANCE

Logo DELPHIN FRANCE

La société DELPHIN FRANCE importateur exclusif d'un concept d’hygiène révolutionnaire pour la maison, qui repose : Sur le principe physique suivant : « la poussière mouillée ne vole pas » et sur l’absence totale de sac , de filtre, y compris filtre HEPA puisque la turbine du DELPHIN permet de filtrer l’air à 99,9991% (brevet exclusif). Appareil Unique au monde de cette qualité, la filtration par l’eau permet d’éliminer tous polluants particulaires et biologiques dans votre intérieur, et d’améliorer ainsi votre qualité de vie.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Nous pensons, une fois la porte de chez soi refermée, être à l'abri des agressions du monde extérieur, et en particulier de la pollution… et bien NON ! Pire, en ville comme à la campagne l'air que nous respirons dans notre maison est plus pollué que celui de la rue. Pourtant cet air intérieur paraît limpide car aucune odeur désagréable n'éveille nos soupçons... En fait, il existe 3 types de polluants dans la maison : les polluants chimiques classés souvent dans la catégorie des C.O.V. (Composés Organiques Volatils) dont l'omniprésence du FORMALDEHYDE ou du BENZENE (classés cancérigènes et qui ne sentent rien à faible concentration.) les polluants biologiques (acariens, bactéries, moisissures) qui aiment, comme nous, la chaleur et se multiplient à plaisir dans nos logements. les polluants particulaires (poussières, fibres, poils) Vraie menace pour notre santé, la pollution de l'air que nous respirons dans nos habitations est bien réelle, alors : « Mieux vaut prévenir que guérir »


La ruche en images

  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE
  • La ruche DELPHIN FRANCE

France 3 Alpes avec Jérôme et Céline

Reportage consacré à Jérôme et Céline et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 15 Avril 2016.
Merci à Catherine, pour sa participation en tant que marraine.
Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Céline ALPHONSE

UTPLA apiculteur Céline ALPHONSE

Jérôme et Céline sont apiculteurs dans la Drôme.

Ils privilégient des ruchers fixes pour garantir l'origine du pollen butiné et utilisent des ruches Warré qui permettent une approche très douce vis à vis de l'abeille.
L'Abeille du Vercors s'engage chaque année à former une centaine d'apiculteurs amateurs, et à produire des essaims d'abeilles.

L’année dernière ils ont choisi de faire grandir leur exploitation en y intégrant des ruches qui n’étaient pas gérées en bio.
Cette modification les obligent à franchir à nouveau toutes les étapes de la certification bio et notamment le passage d'une période pendant laquelle ils sont « en cours de certification ».
Durant ce laps de temps, bien que respectant le cahier des charges du bio, ils n’ont plus l’autorisation d’apposer le logo bio sur leurs pots de miel.
En revanche Céline et Jérôme s'engagent sur la démarche suivante: proposer un miel garanti sans pesticides en faisant analyser chaque lot de miel par un laboratoire spécialisé.

Jérôme et Céline rejoindront à nouveau la certification AB probablement en Septembre 2016.

Retour sur la porte ouverte chez Céline et Jérôme

Le 17 Septembre dernier, Céline et Jérôme accueillaient au sein de leur exploitation, les parrains désireux et ayant la possibilité de venir à leur rencontre.

Un retour en images sur cette journée avec notre article publié sur le blog :

http://www.untoitpourlesabeilles.fr/blog/journee-a-la-miellerie-alphonse-entre-abeilles-et-moulin/

Par ailleurs, ces derniers tiennent à vous remercier de votre soutien plus qu'important cette année très difficile.
Des investissements lourds ont du être réalisés au sein de leur miellerie et la saison apicole catastrophique s'achevant, ils déplorent des prévisions sur leur activité négative.

Voir toutes ses actualités


Le rucher du golfe de Royans

Le rucher du golfe de Royans

Le rucher est situé dans un rayon de 20 km autour du Royans, à mi-chemin entre Grenoble et Valence dans le Parc Naturel Régional du Vercors, classé depuis près de 40 ans. La composition de la flore mellifère du golfe de Royans permet la récolte de deux types de miel selon l'emplacement des ruches et les floraisons.

En fonctions des floraisons, Jérôme vous proposera deux types de miels :
Un miel toutes fleurs des plateaux du Vercors de consistance plutôt solide, au gout sauvage et puissant.
Son miel de lavande, de couleur claire, aux saveurs subtiles, parfumé et délicat en bouche.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Le réveil des colonies ne devrait plus tarder à présent. Mais il fait encore un peu froid dehors. Alors les abeilles restent blotties, bien au chaud, dans la ruche en attendant des températures un peu plus clémentes.
En cette première semaine de mars, les prévisions météorologiques annoncent des températures encore basses, ne permettant pas un réveil actif des colonies. Les prévisions pour cette première semaine de mars annoncent une moyenne l’après-midi de 9 ou 10°C sur la grande majorité du territoire. Les abeilles, elles ont besoin de températures avoisinant les 12 ou 13°C pour commencer à sortir.



Les prochaines semaines devraient voir les températures se réchauffer sur toute la France, et avec elles la reprise d’activité des abeilles.
Il va être grand temps, pour les abeilles, cloisonnées tout l’hiver de repartir dans la nature, à la recherche des premiers nectars et pollens de printemps pour venir étoffer des réserves bien diminuées durant l’hivernage.
Dès que le ciel est suffisamment dégagé et que les températures le permettent, il n’est pas rare de voir quelques abeilles, parties en éclaireuses à la recherche de ressources proches de la ruche. Elles s’en retourneront prévenir leurs acolytes par le biais d’une « danse en huit » particulière aux abeilles et qui permet de situer l’emplacement des fleurs ou plantes mellifères repérées.

Zoom sur …
La Reine
Avec le retour des quelques nectars et pollens dans la ruche, la Reine va également pouvoir intensifier la ponte. Ce sont en effet avec ces mêmes ressources que les larves seront nourries. A l’aube du printemps, la Reine accélère son rythme de ponte, avec près de 1000 œufs pondus par jour. En pleine activité elle pourra pondre jusque 2000 œufs par jour.
Voici à gauche, une photo de Reine en train de pondre, et à droite une photo d'oeufs et de larves abeilles.

  

De son côté, l'apiculteur …

Nous y sommes… L’apiculteur va pouvoir très bientôt ouvrir les ruches. Un moment stressant pour les « bergers des abeilles » qui ont vécu dans le doute tout l’hiver. Il y a eu, ici où là quelques indices évocateurs, permettant de savoir comment se portent les ruches. Le poids par exemple, mais aussi et plus tristement les cadavres d’abeilles retrouvés au pied de certaines ruches. Mais rien d’autre. Les apiculteurs n’ont pas pu ouvrir les ruches durant l’hivernage de peur de mettre en péril les colonies. C’est cette fin mars, que l’ouverture des ruches va nous en dire davantage sur le pourcentage de mortalité des abeilles et surtout sur la santé des colonies de printemps.

Nota Bene

Avec la ponte de la Reine, le varroa reprend son activité. Il s'agit d'un acarien parasite de 1.5mm à peine, originaire d’Asie, et qui fait grand mal à nos colonies d’abeilles. Le Varroa vient en effet se greffer sur les abeilles, les larves et les nymphes qu'il pique pour en boire le sang. Les femelles varroa profitent de la reprise de la ponte par la Reine abeille, pour pondre à leur tour directement dans les cellules occupées par des larves d'abeilles. Il est donc particulièrement difficile de s’attaquer à ce parasite destructeur.



Le Saviez – vous ?
La reine ne quittera la ruche qu’une seule fois. Vierge, elle s’envolera pour ce que l’on nomme communément le « Vol Nuptial », durant lequel elle sera fécondée par plusieurs mâles qui mourront après fécondation. Cette dernière, une fois sa spermathèque bien remplie, s’en retournera à la ruche pour ne plus jamais la quitter (sauf contrainte ou chassée par une nouvelle Reine).



Un peu de poésie … La citation du mois !

« Abeilles sans Reine, ruche perdue » Proverbe russe




Imprimer la page

Retour